A HitchHiker journey (1/2)
8:49 PM | Author: Tarko
Apres avoir passer 4jours a Sydney avec mes amis Christabelle, Caine et Scotty; soirer de cinema et de boisson (culture australienne oblige), je pars sur le pousse pour Perth. 15:00, je debarque du train a l'exterieur de la ville et je commance.

Premier lift: Un turc avec son ute (ute= voiture converti en pick-up, tres populaire en Australie) s'arrete pour me donner un lift de quelques minutes. Serieux, pas tres jasant, il me debarque en me demandant si j'ai de l'argent. Je lui repond non et le reguarde fouiller dans ces poches et me remettre un billet de 10$. Sweet!

Deuxieme lift: Une grand-mere qui est infermiere, 30min. Active dans sa comunauter religieuse, on parle de spiritualiter et de la bible. The Christian Comunity ce veut une eglise a l'avant-guarde, qui evolue avec les epoques ces ouailles: interessant.

Troisieme lift: Un barbu dans son ute. Enrager politiquement et contre l'economie mondial. On parle des guerre combatu par les americain et on bitch le systeme. 6hrs plus tard et 200km plus loin que la route ou il aurait du me laisser, je suis sur le bord de l'autoroute a 23:00.

Je pique ma tente entre les arbres sur le bord de la route et essai de dormir pour quelques heure: sans succes a cause des camions qui passe toute la nuit: mais sans source de lumiere, je ne peut continuer a faire du pousse: j'endure.

Quatrieme lift: Michael Boyce, 613 9754 3197, AGAPAN growers pty ltd; proprietaire dans quelques plante vendu dans le monde entier (j'ignore encore comment on peut etre le proprietaire d'une plante, mais bon), homme d'affaire et voyageur (2fois par anner, 4sem/shot). On parle des states, des voyages qu'il a fais, ce que j'ai vu/fais. Il me drop dans le milieu de nul par, sur la route qui va me ramenez sur l'autoroute que je n'aurais jamais du quitter.

Cinquieme lift: Apres 2hr de pousse sans me faire ramasser, une vieille bagnole qui petarade arete. Un homme dans la 40aine (probablement 30, mais tellement maganer de la vie: comme son char) arrete et me donne un autre lift un peu plus loin, dans un village sur la route.

Sixieme lift: Autre grand-mere qui ne respecte ni la limite de vitesse, ni la signalisation et encore moin la ligne dans le milieu de la route. 2min plus tard elle me drop a l'entrer de sa ferme.

Septieme lift: Ryan, 56ans avec un coeur de 35. 8hr de routes ensemble a parler de tout et de rien. De mon opinion sur la non-existance de l'argent en passant par sa connaissance de la region, 8hr de route sans arreter de parler: ce qui est plutot rare pour moi. On s'arrete deux fois pour manger, il en paye une pour moi. Il me laisse dans se ville natale, sur la bonne route pour Adelaide.

Huitieme lift: Petite madame et son enfant: 45sec en dehors de la ville. La petite chouette dans osn siege pour BB c'est mise a pleurer quand je suis rentrer dans la voiture: hilaran!

Neuvieme lift: Apres 3hr de pousse sans succes, une (autre) voiture qui petarade arrete. J'enbarque et je me fais acceuillir par un accent tellement epais que je pige RIEN: 2 aborigene, mari/femme. HORREUR! Le gars est saoul et probablement stone, la voiture zig-zag, il s'engeule avec sa femme, pogne les nerf quand elle me parle: jai fummer un demi paquet de cigarette en 1hr. A un tournant de la route je dit: "I think Adelaide is that way bro, mind letting me out?". J'ai survecus!

Dixieme lift: Un jeune dans une voiture de l'anner me donne un lift au prochain village:2min

Fait du pouce...30min, 1hr, 2hr, 3hr,4hr... fuck that! Y fait frette, jme gele le cul: c'est le temps d'aller a la recherche d'une place ou dormir. Etonament, le meilleur endroit que j'ai trouver a ete les toilette publique: propre, porte qui se barre et sourtout: temperer, pas aussi frette que dehors (faut ce rappeler que je suis en SouthAustralia, y fait frette le soir). Je decide de me diriger vers le pub pour une petite biere avant d'aller me coucher: (C'est la la raison qui motive mon post)

23:15, 2personnes au bar plus le bar-man. J'apprend qu'il me reste 45min, alors je comande une VB. 23:35, je me dirige vers les toilette et me fais arreter par un des dudes au bar: "Hey bro, I'm envious of you you know. Wish I could walk-in a pub with me backpack and order a beer 45min before it close. Jack, a pint of VB for the lad". Alors le mec que je ne connaissait ni d'eve ni d'adam (encore moin de Christophe...joke plate, je sais) me paye une biere et m'invite a aller coucher sous le carpol de son ami. Je me join a eux pour une bierre et le retour a la maison. Son ami, trop saoul, ne se sent pas super bien a ce que je coucher a l'abris de son toit a voiture, alors Peter me ramene a la maison! Quelques bierre avec lui et sa femme hier soir a parler de mes voyages, eux de leurs course de motocross et de ce qu'il font dans la vie. Je me reveille se matin sur un matelat dans le salon, a coter du foyer, entourer par trois jeune (3,6 et 13ans) qui se demande qui je suis. Depard pour l'ecole et le travail, je suis laisser a moi-meme a la maison pour dormir un ppeu, manger et prendre une douche. J'ai une promesse d'une soirer bien aroser se soir.. demain soir et apres demain soir.... j'ignore encore si je vais rester aussi longtemps, mais bon.

La morale de l'histoire:
Ya encore des gens bien dans le monde.

La morale de la morale:
Les gens bien sont partout, meme dans les pubs ;-)


Cheers from SouthAstralia Mates!
Update 10.2
11:57 PM | Author: Tarko
Date: 16/08/08

Place: Sophie's (CS)

Tel:

Cor/Exp: Marie n'est pas aller a Chch, et nous n'avons pas ete sur Stewart Island

Lieu(x): Rien de neuf

Pers: Sophie, Stewie

Etat d'ame: Mieux presentement

Etat physique: Bien, jvien de manger

$:A rien!

Le dernier point est la raison de ce post: Pu une cenne et le travail est trop difficile a trouver en NZ. J'ai mon vol pour l'Australie ou je vais essayer ma chance dans l'industrie miniere: difficile, dangeureux, MAIS, payant$$$

Alors je back-track, settle-in un peu, mais je vais faire du $$$ pour pouvoir continuer.

Je vole de Christchurch le 21 pour Sydney, ou je vais rester quelques jour, pour ensuite faire du pousse le long de la cote est jusque dans le nord du continent.

Rendu la, je vais vers l'ouest , vers Darwin, la ou, si la rumeur est veridique, le travail se trouve.